M.Obama veut réduire encore l’arsenal nucléaire

Moscou a accueilli avec scepticisme la proposition du président américain, faite mercredi 19 juin à Berlin.

Nullement dissuadé par la fin de non-recevoir opposée par Vladimir Poutine à ses propositions sur la Syrie, Barack Obama a offert, mercredi 19 juin, à la Russie de coopérer sur un autre sujet : le désarmement nucléaire.

Dans un discours de trois quarts d’heure, prononcé à Berlin, l’ex-ville symbole de la division Est-Ouest, le président américain a appelé à une nouvelle réduction de l’arsenal des deux pays, au-delà du plafond de 1 550 têtes nucléaires, prévu par le traité de réduction des armes stratégiques Start, signé en avril 2010.

 » Nous pouvons assurer la sécurité de l’Amérique et de nos alliés, et maintenir de forts moyens de dissuasion tout en réduisant nos armes nucléaires stratégiques d’un tiers « , a déclaré M. Obama dans un discours prononcé devant la porte de Brandebourg, une semaine avant le cinquantième anniversaire du discours de John Kennedy, le président qui plaidait pour  » abolir «  les armes nucléaires  » avant qu’elles nous abolissent « .

(…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.