Les armes nucléaires de la France au service de l’OTAN ?

COMMUNIQUE

La déclaration publiée par l’OTAN à la suite du sommet de Bruxelles des 11 et 12 juillet interpelle fortement sur le rôle de la force nucléaire française au sein de cette Alliance.

Initiatives pour le Désarmement Nucléaire s’étonne des termes qui sont employés au paragraphe 35 d’une déclaration qui comporte 79 paragraphes : « Les forces nucléaires stratégiques indépendantes du Royaume-Uni et de la France ont un rôle de dissuasion propre et contribuent de manière significative à la sécurité globale de l’Alliance.» Cette phrase, qui ne semble pas apporter de changement majeur à la déclaration du sommet de Varsovie en 2016  (« Les forces nucléaires stratégiques indépendantes du Royaume-Uni et de la France ont un rôle de dissuasion propre et contribuent à la sécurité globale de l’Alliance») recèle en réalité, avec l’expression « de manière significative », une ambiguïté lourde de conséquences.

La politique de dissuasion de la France et sa politique d’emploi des armes nucléaires auraient-elles changé au regard de la politique de l’Alliance.

◊ La France, qui n’est pas membre du « groupe des plans nucléaires »,où est décidée la stratégie nucléaire de l’Alliance, va-elle en devenir membre prochainement ?

◊ Pourquoi cette évolution de notre doctrine n’a-t-elle pas fait l’objet d’une déclaration officielle, voire d’un débat parlementaire ?

◊ Que signifie l’intégration de fait de la force nucléaire française dans l’OTAN, affirmée dans le rôle des centres de décision nucléaires français et britannique, présentés comme « distincts » de celui de l’OTAN mais qui « contribuent à la dissuasion » de l’OTAN. IDN souligne la cacophonie que ne manquera pas de provoquer cet échafaudage avec une formule qui prône la division dans l’unité, alors que, dans le domaine du nucléaire, la décision ne se partage pas. Ses conséquences éventuelles peuvent être dramatiques, car c’est bien le territoire européen qui est concerné.

◊ Enfin, IDN constate que cette rhétorique vise à conforter la présence des armes nucléaires tactiques américaines en Europe, armes à la fois inutiles et dangereuses pour sa sécurité. Demain, de nouvelles bombes nucléaires américaines d’une portée et d’une précision accrues vont renforcer les capacités nucléaires de l’OTAN. Elles accroîtront la menace nucléaire sur l’Europe. Comme IDN le demande, ainsi que de nombreuses organisations européennes, ces armes doivent être retirées du sol européen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.