Mentions légales

Mentions légales rédigées conformément à la loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique.

Editeur du site : rédaction et contenus

Le contenu de ce site est géré par l’association “Arrêtez la bombe”, domiciliée à l’adresses suivante :

Etudes et Débats,

23 rue d’Alleray

75015 Paris

Ce site est hébergé MilleCités SARL. http://www.millecites.fr

Création du site

Ce site a été conçu par la société MilleCités, SARL.
Contact: contact@millecites.fr
Site Web: http://www.millecites.fr
Ce site a été développé sous WordPress.

Droits de reproductions

Ecrits et/ou mis en ligne par l’association “Arrêtez la bombe”, ces contenus ne sauraient être reproduits librement sans l’indication de la source. De même, la technique de lien profond (« deep linking ») est proscrite, c’est à dire que les pages du site jeanlouisbricout.fr ne doivent pas être imbriquées à l’intérieur des pages d’un autre site.

La reproduction des photographies présentes sur le site arrpetezlabombe.fr n’est pas autorisée sans l’autorisation de l’association “Arrêtez la bombe”.

Responsabilité des informations

La responsabilité de l’association “Arrêtez la bombe” ne peut être engagée, même en cas d’erreur ou d’omission sur les données transcrites sur ce site internet, quelles qu’elles soient.

Liens hypertextes

Les sites extérieurs au site www.arrêtezlabombe.fr ayant un lien hypertexte depuis le présent site ne sont pas sous le contrôle de l’association “Arrêtez la bombe”, qui décline toute responsabilité quant à leur contenu.

Données personnelles

Sur certaines pages de notre site, il est possible que nous sollicitions ponctuellement une saisie d’informations personnelles, telles que votre courriel et / ou adresse postale, afin que vous puissiez correspondre avec nous.
Conformément à l’article 34 de la loi « Informatique et Libertés », vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Pour exercer ce droit, il suffit d’avertir à tout moment l’association “Arrêtez la bombe” par simple envoi de courrier électronique ou postal.

Réagir