REVUE DE PRESSE

Une mise en garde iranienne à l’encontre d’Israël

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Publié par Le Monde

Dans un contexte diplomatique décisif où les négociations à Vienne semblaient prendre une tournure encourageante, l’Iran a durci ses positions en affirmant le mercredi 14 avril 2021 vouloir enrichir l’uranium à hauteur de 60%. L’Iran accuse Israël d’avoir perpétré cette attaque et se rapprocherait ainsi rapidement des 90% nécessaires à une utilisation militaire du nucléaire. Cette prise de décision vient en réponse à l’attaque qui visait l’usine d’enrichissement de Natanz, qualifiée par l’Iran de « terrorisme nucléaire ». Selon le New York Times, une bombe aurait été introduite « clandestinement » dans l’enceinte de l’usine. Le président de la République, Hassan Rohani, a tout de même rappelé que les ambitions atomiques de l’Iran étaient strictement « pacifiques ».

Les États européens, membres de l’accord, ont tout de même souligné la dangerosité de cette décision d’enrichissement de l’uranium et que cela était contraire à un esprit « constructif ». Mohammad Javad Zarif, le chef de la diplomatie iranienne, a répondu par le biais de Twitter que l’unique voie de sortie de cette « spirale » dangereuse était d’en finir avec les pressions économiques perpétrées par l’ex-président américain, Donal Trump. Selon Mohammad Javad Zarif, Joe Biden n’aurait comme solution que de respecter l’accord ou de rester dans la ligne de son prédécesseur. L’Iran devrait débuter la production d’uranium enrichi à 60% « la semaine prochaine » à l’usine de Natanz qui a subi des dommages par l’explosion le 11 avril.

Benyamin Netanyahou, fervent opposant à l’accord de Vienne, assure que l’Iran représente une réelle menace pour l’État hébreu et accuse la République islamique de vouloir se doter secrètement de l’arme nucléaire. Rohani, a déclaré que la décision de l’enrichissement de l’uranium à 60% n’était que le résultat d’un « terrorisme nucléaire » de la part d’Israël, et réaffirme la légalité de ses actions sur le plan nucléaire. Le début du mois de mars a été marqué par les attaques israéliennes de navires iraniens et par la riposte iranienne à l’encontre d’un bateau israélien près des côtes émiraties, au large de l’Iran.

LIRE L’ARTICLE

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur pocket

Vous souhaitez recevoir la revue de presse chaque vendredi ?
Abonnez-vous !

En cliquant sur “Je m’abonne”, vous acceptez de recevoir les actualités d’IDN via les coordonnées collectées dans le formulaire. Vos données personnelles collectées resteront strictement confidentielles,conformément à nos mentions légales. L’exercice de vos droits, dont la désinscription, est possible à tout moment en utilisant le lien de désabonnement intégré dans la newsletter ou en envoyant un email à l’adresse idn@idn-france.org.

En cliquant sur “Je m’abonne”, vous acceptez de recevoir les actualités d’IDN conformément à nos mentions légales