L’intelligence artificielle va-t-elle éviter ou précipiter une guerre nucléaire ?

Drone sous-marin Status -6 russe

Vladimir Poutine a récemment annoncé le développement du missile nucléaire Status 6, dont les capacités de frappe sous-marine ne sont possibles que grâce aux progrès réalisés par l’intelligence artificielle. La RAND Corporation a organisé différents groupes de travail l’an passé pour étudier les scénarios stratégiques mêlant intelligence artificielle et arsenaux nucléaires. Les experts en ont conclu au fort risque de voir l’intelligence artificielle compromettre la stabilité internationale par un risque accru de conflit nucléaire, en rendant plus probable la réussite de frappes nucléaires. Les débats restent divisés entre ceux qui estiment que cette technologie limitera les facteurs émotionnels dans les décisions des dirigeants, et ceux qui estiment que cette technologie peut au contraire être hackée pour manipuler l’adversaire.

Lire l’article de « The National Interest »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.