Les modes pacifiques de règlement des conflits ne sont pas assez pris en considération

Paul Quilès, ancien ministre de la défense et président d’Initiatives pour le Désarmement Nucléaire, dans une interview à l’Humanité Dimanche reprise par plusieurs médias (Nouvel Obs, Monde Fr, Glowbi) revient sur les difficultés du dialogue diplomatique et les divisions à l’Onu entre les diverses puissances notamment au Conseil de sécurité. Alors que se tient l’Assemblée générale des Nations Unies, Paul Quilès estime que la construction de la paix passe par le renforcement des institutions internationales comme l’Onu et régional comme l’OSCE, le désarmement nucléaire et par le domaine économique avec le développement durable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.