REVUE DE PRESSE

Une volonté populaire d’abandonner le projet d’arsenalisation nucléaire du Royaume-Uni

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Publié par The Guardian

Depuis la récente annonce du premier ministre britannique exprimant sa volonté d’accroitre son arsenal nucléaire de 45%, de vives réactions s’élèvent par delà les frontières pour dénoncer l’inutilité et la dangerosité d’un tel projet.

Parmi ces détracteurs, les « musiciens pour la paix et le désarmement », un orchestre associatif chargé de récolter des fonds pour financer le mouvement pacifique. Autrefois appelé les « musiciens contre les armes nucléaires », son patron Tony Lamb, ainsi que plusieurs personnalités comme l’auteur compositeur interprète Ralph MacTell ou la chanteuse Peggy Seeger se sont révoltés contre la proposition du premier ministre et appellent à inverser la tendance.

Car si l’association milite depuis 1983 pour abolir les armes nucléaires et connaît par conséquent la lenteur processus, elle était pourtant loin de s’attendre à un tel retournement de situation. Dans un monde déjà sous haute tension, l’annonce de Boris Johnson fait l’effet d’un coup de poignard pour l’espoir d’un désarmement futur et la pacification des relations diplomatiques. C’est donc ensemble que ces partisans d’un monde exempt d’arme nucléaire implorent aujourd’hui le résident du 10 Downing street d’avorter son projet de sur-arsenalisation et de réinvestir ces millions de livres dans des causes plus urgentes, comme l’éternel problématique environnementale.

LIRE L’ARTICLE

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur pocket

Vous souhaitez recevoir la revue de presse chaque vendredi ?
Abonnez-vous !

En cliquant sur “Je m’abonne”, vous acceptez de recevoir les actualités d’IDN via les coordonnées collectées dans le formulaire. Vos données personnelles collectées resteront strictement confidentielles,conformément à nos mentions légales. L’exercice de vos droits, dont la désinscription, est possible à tout moment en utilisant le lien de désabonnement intégré dans la newsletter ou en envoyant un email à l’adresse idn@idn-france.org.

En cliquant sur “Je m’abonne”, vous acceptez de recevoir les actualités d’IDN conformément à nos mentions légales