REVUE DE PRESSE

Journée Nationale des Vétérans Atomiques aux Etats-Unis : quid des nettoyeurs ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Publié dans InkStick Media

Le 16 juillet dernier, les Etats-Unis ont observé la toute première Journée Nationale en hommage aux Vétérans Atomiques, exposés aux radiations durant les essais ou les bombardements d’Hiroshima et Nagasaki. L’origine de cette journée nationale remonte dans les faits à 1983 sous la présidence Reagan, mais Joe Biden a tenu à la pérenniser, en souhaitant qu’elle soit célébrée chaque année.

Si la reconnaissance officielle du sacrifice de ces vétérans a été saluée, un groupe en revanche a le sentiment d’avoir été ignoré : les membres de l’armée et les civils contractuels chargés de nettoyer les retombées des essais. C’est le cas par exemple de ceux ayant été déployé de 1977 à 1980 dans les Îles Marshall, pour nettoyer les traces des 67 essais qui y ont pris place. Sur les 6000 personnes ayant pris part à cette missions, seules 300 sont encore en vie, du fait des sévères complications de santé découlant de l’irradiation.

Si leur sacrifice a été reconnu par la République des Îles Marshall, ils sont en revanche exclus de la catégorisation actuelle. Celle-ci définit un vétéran atomique comme quelqu’un ayant été directement exposé aux radiations, ce qui n’a pas été leur cas. Cette absence de reconnaissance les empêche de recevoir une compensation pour couvrir leurs dépenses de santé.

La situation est particulièrement difficile pour les citoyens de la nation insulaire, alors que cette dernière ne possède pas un système de santé à même de les prendre en charge. Des activistes et avocats se mobiliser pour convaincre les élus à Washington d’indemniser ces personnes, sur la base de plusieurs textes existants.

LIRE L’ARTICLE

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur pocket

Vous souhaitez recevoir la revue de presse chaque vendredi ?
Abonnez-vous !

En cliquant sur “Je m’abonne”, vous acceptez de recevoir les actualités d’IDN via les coordonnées collectées dans le formulaire. Vos données personnelles collectées resteront strictement confidentielles,conformément à nos mentions légales. L’exercice de vos droits, dont la désinscription, est possible à tout moment en utilisant le lien de désabonnement intégré dans la newsletter ou en envoyant un email à l’adresse idn@idn-france.org.

En cliquant sur “Je m’abonne”, vous acceptez de recevoir les actualités d’IDN conformément à nos mentions légales