REVUE DE PRESSE

Taiwan : des missiles de précision à longue portée comme dissuasion post-nucléaire ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Publié dans The Diplomat

L’expert en défense et sécurité Rowan Allport revient aujourd’hui sur les missiles conventionnels de précision à longue portée développés par Taiwan et leur potentiel de « dissuasion ». Il rappelle que l’île a longtemps cherché à développer l’arme nucléaire mais a été contraint d’abandonner le projet sous pression des Etats-Unis. Malgré les appels de certains à pousser Taiwan à reprendre son programme, une telle évolution serait coûteuse sur le plan de la politique intérieure, puisque le mouvement antinucléaire est très présent au sein de la société civile.

Cependant Allport que les nouveaux missiles conventionnels développés par Taipei pourraient constituer un substitut de choix à l’option nucléaire, sans ses inconvénients politiques et techniques. Elle en a par ailleurs souligné l’importance dans sa dernière Revue de Défense Quadriennale, parue cette année. Cette technologie, dont le plus célèbre représentant est sans doute le missile Tomahawk, a su montrer son efficacité durant les guerres du Golfe, dans les Balkans, en Afghanistan et en Libye.

Mais plus important encore, de nombreuses nations d’Europe de l’Est et de Scandinavie (Pologne, Norvège, Finlande) ont déployé des missiles de précision à longue portée pour se défendre comme la Russie, un Etat nucléaire bien plus puissant. Ils tiennent en jouent des cibles sur le territoire russe, pour dissuader une éventuelle attaque. Tous comme ces pays, Taiwan prévoit une capacité terrestre (y compris mobile) et aérienne. Les armes pourraient potentiellement atteindre tout le littoral de la Chine continentale.

La dissuasion par le déni semble être la voie choisie par Taipei, afin de semer au sein des rangs de Beijing quant à leur capacité à conquérir l’île sans subir trop de dommages, ou à neutraliser de manière préemptive les missiles le cas échéant. Cependant, des doutes subsistent quant aux capacités de Taiwan à produire et déployer ces armes en nombre suffisant, et sur la capacité des Etats-Unis à les approvisionner.

LIRE L’ARTICLE

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur pocket

Vous souhaitez recevoir la revue de presse chaque vendredi ?
Abonnez-vous !

En cliquant sur “Je m’abonne”, vous acceptez de recevoir les actualités d’IDN via les coordonnées collectées dans le formulaire. Vos données personnelles collectées resteront strictement confidentielles,conformément à nos mentions légales. L’exercice de vos droits, dont la désinscription, est possible à tout moment en utilisant le lien de désabonnement intégré dans la newsletter ou en envoyant un email à l’adresse idn@idn-france.org.

En cliquant sur “Je m’abonne”, vous acceptez de recevoir les actualités d’IDN conformément à nos mentions légales