Maintien et modernisation des arsenaux nucléaires à travers le monde

L’institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI) vient de publier son livre annuel pour l’année 2018 sur l’état du monde nucléaire militaire. Ce rapport, de grande précision, fait part de plusieurs observations en matière de développement, déploiement, investissement et désarmement. Tous les Etats détenteurs d’armes nucléaires signataires du Traité de non-prolifération nucléaire (Etats-Unis, Russie, Royaume-Uni, France, Chine) et non-signataires (Inde, Pakistan, Israël et Corée du nord) sont analysés en détails.

Le nombre général d’ogives nucléaires est en faible baisse

Le nombre total d’armes nucléaires dans le monde était de 14 465 au début de l’année 2018, soit une baisse d’environ 500 par rapport 2017. 92% de ces armes sont détenus par la Russie et les Etats-Unis, qui sont aussi à l’origine de la baisse.

Ce constat illustre un important écart entre les engagements pris par ces Etats en termes de désarmement avec la réalité des faits, qui apparaît en deçà des attentes. La plupart des autres Etats possédant des armes nucléaires tels que l’Inde, le Pakistan, la Corée du Nord et la Chine ont affirmé leur souhait d’augmenter le nombre d’ogives en leur possession.

Etats-Unis :         6 450 ogives (contre 6 800 en 2017)

Russie :                6 850 ogives (contre 7 000 en 2017)

Royaume-Uni :  215 ogives (idem en 2017)

France :               300 ogives (idem en 2017)

Chine :                 280 ogives (contre 270 en 2017)

Inde :                    130/140 ogives (contre 120/130 en 2017)

Pakistan :            140/150 ogives (contre 130/140 en 2017)

Israël :                  80 ogives (idem en 2017)

Corée du nord : 10/20 ogives (idem en 2017)

 Une constante modernisation des technologies liées au nucléaire militaire

Tous les Etats détenteurs de l’arme nucléaire indiquent vouloir moderniser leurs arsenaux nucléaires sur le long-terme et prévoient d’importants investissements en la matière. Ainsi, le Bureau du budget du Congrès américain estime que 1200 milliards de dollars seront utilisés au total sur la période 2017–2046, dont 400 milliards pour le processus de modernisation. En début d’année 2018, la Corée du nord a continué à produire de nouveaux types d’ogives, portant son arsenal à un niveau de 10 à 20 armes nucléaires et a également annoncé détenir un missile longue portée pouvant potentiellement atteindre les Etats-Unis.

Le statut de la France en matière d’armes nucléaires

La France, bien qu’elle ne semble pas augmenter la taille de son arsenal, possède 300 armes nucléaires et entreprend de le moderniser, notamment avec la volonté d’y incorporer de nouvelles armes plus furtives dans un futur proche. S’agissant de sa flotte aérienne, elle entreprend une restauration des missiles à moyenne portée ASMP-A portés par les avions Rafale. Quant à la force sous-marine, elle doit être équipée de nouveaux sous-marins (à partir de 3037) capables de porter et d’envoyer des missiles de plus en plus précis et pouvant couvrir une plus large zone. En ce qui concerne les dépenses, la nouvelle loi de programmation militaire 2019-2025 prévoit d’allouer 37 milliards d’euros à la force de dissuasion  nucléaire, soit 14 milliards de plus que pour la loi précédente qui couvait la période 2014-2019.

Awen Debert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.