Le coronavirus n’a qu’à bien se tenir, nous avons la Bombe !

  • Post Author:

Billet d’humeur

Dans un discours martial, le chef d’Etat-major des armées a déclaré en substance « pour protéger la France, cela passe d’abord par la préservation de nos capacités pour garantir la dissuasion nucléaire ».

Le regard rivé sur la ligne bleue de la stratosphère dans l’attente de missiles intercontinentaux, il n’a pas vu le coronavirus surgir sur ses arrières. Qu’à cela ne tienne, nous sommes prêts à vitrifier la planète. Ils ne passeront pas. Plus jamais ça !

Et pourtant, le coronavirus est partout. Heureusement, le service santé des armées va contribuer à la lutte contre cette agression imprévue. Mais, le service de santé des armées réduit à sa plus simple expression pour cause de coupes budgétaires, n’en peut plus : hôpitaux militaires fermés – dont son fleuron, l’hôpital du Val de Grâce –, personnels médicaux supprimés. Il aura fallu presque dix jours pour monter un hôpital de campagne de trente lits.

Pendant que l’on déverse des dizaines de milliards dans une arme obsolète et criminelle, on ne voit pas les vraies menaces de notre temps. Un virus contre le champignon atomique… qui l’eût cru ?

Une « nano-bombe » contre LA bombe. Où est l’urgence ?

Bernard Norlain, Vice-Président d’IDN

Laisser un commentaire